drapeau anglais     drapeau espagne     drapeau allemand     drapeau portugal     drapeau danois     drapeau pays bas     drapeau italien     drapeau russe     drapeau norvégien     
    Compteur de visites :  

coq fédéral gifImage         ssociation
               ergeracoise 
       de   ir      balle   balle  balle  balle  balle  balle
 
Le Tir Sportif,  UNE NOUVELLE AVENTURE
    que vous pourrez vivre au STAND : 
Les Tireurs du Brandelet
24560  FAUX - CANGUILHEM

Tél :  05 53 58 87 81
GPS :  44°47' 00.65'' NORD ; 0°37' 14.56'' EST
    Alt. 323m  
 Site mis à jour le : 17 Mai 2019                                    F.F.Tir N° 02-24-104  
 
 
 

ARBITRES       DE       CLUB

 

Afin d'améliorer la sécurité au sein des clubs et de faire en sorte que tous les adhérents d'un club obéissent aux mêmes règles de sécurité, il est créé, à la demande et sous la responsabilité du Président du club, une fonction d'arbitre de club chargée de veiller à l'application des règles de cette sécurité.

badge arbitre de club

Cet arbitre de club aura comme fonction :

 

Dans un premier temps de faire passer le certificat de capacité au tir aux nouveaux adhérents.

Ceux-ci, après avoir pris connaissance du livret du tireur, seront convoqués par l'arbitre de club.

L'arbitre de club leur fera passer le certificat et ne leur délivrera la licence définitive qu'après réussite à ce certificat (sur le principe du permis de conduire).

 

Dans un second temps, l'arbitre de club est « autorisé » à faire des recommandations, éventuellement des remarques auprès des tireurs ayant quelques difficultés avec la sécurité.

En aucun cas il ne se mêle du travail de l'animateur ou de l'initiateur qui eux travaillent sur l'accueil et la technique du tir.

Lui est le garant de la sécurité sur le pas de tir et ses abords en rappelant régulièrement les consignes de sécurité.

Il signale au président, si nécessaire, les athlètes ayant des comportements « dangereux répétitifs ».

C'est le Président, aidé de son Comité Directeur, qui prendra éventuellement une décision suite à ce signalement.

 

Il fait partie du staff technique du club, et porte un signe distinctif (badge jaune avec son nom) attestant de sa compétence et de son autorité reconnue en matière de sécurité.

Dans la vie courante du club, chaque fois qu'il est présent sur le site, il veille à la sécurité, par exemple en organisant à quel moment les athlètes peuvent aller aux résultats, quelles cibles sont autorisées, le maniement des armes (sortie des armes des véhicules). Il aide à la mise en place et au déroulement des diverses manifestations sportives de son club.

Il se montre persuasif et patient avec les athlètes sachant que certaines mauvaises habitudes  ont la vie dure.

Il ne peut prendre aucune sanction à l'encontre d'un athlète « rebelle » à ses remarques, mais le signalera au Président du club qui avisera de la suite à donner.

Il ne doit pas cesser de pratiquer le tir mais mènera les 2 choses à la fois.

Il est libre de démissionner de cette fonction quand il le souhaite.

Il est directement sous la responsabilité du président qui l'a nommé, et celui-ci peut mettre un terme à sa fonction si elle n'est pas satisfaisante.

Le Président n'hésitera pas à appuyer les remarques de cet arbitre de club afin d'améliorer la sécurité de tous sur ses installations.








 

 

LA SÉCURITÉ EST L'AFFAIRE DE TOUS

 

Règles générales.

 

La sécurité nous concerne tous, tireurs, arbitres, dirigeants de club et spectateurs.

Nous devons l'appliquer dans le respect de l'utilisation des règlements propres à chaque stand et à chaque discipline.

 

Des règles de sécurité « supplémentaires » peuvent être mises en place afin de tenir compte des spécificités des installations ou des épreuves. Ces règles doivent être annoncées et affichées afin que nul ne les ignore.

 

L'arme.

 

Une arme doit toujours être considérée comme chargée et à ce titre ne doit jamais être dirigée vers vers soi même ou vers quelqu'un.

 

Il ne faut jamais faire confiance aux seules sécurités mécaniques des armes.

Une arme ne doit jamais être manipulées ou fermée brutalement.

 

Arme approvisionnée : arme qui contient une ou plusieurs munitions, mais qui n'est pas prête à tirer.

Arme chargée : une munition est engagée dans la chambre de l'arme.

Arme prête à tirer : c'est une arme dont toute action sur la queue de détente fait partir le coup.

Arme en sécurité : c'est une arme dont on a

enlevé le chargeur, vidé le magasin, la chambre ou le barillet de ses munitions

ouvert le mécanisme (culasse ouverte ou barillet basculé)

contrôlé visuellement et physiquement l'absence de munitions

mis en place le drapeau de sécurité dans la chambre ou le canon

 

Le transport de l'arme.

 

Entre le domicile et le stand, l'arme est désapprovisionnée et équipée d'un dispositif rendant son utilisation immédiate impossible. Elle doit être transportée dans une mallette ou une housse.

Les munitions sont transportées à part.

Les armes de poing et d'épaule semi automatiques doivent être équipées d'un verrou de pontet.

Les armes d'épaule à répétition manuelle doivent avoir leur culasse enlevée.

 

Arrivée au pas de tir.

 

Arrivée au stand, du véhicule au pas de tir, l'arme reste dans sa mallette / housse. Elle n'est sortie que sur le pas de tir et à condition qu'il n'y ait personne en avant de la ligne de tir (athlètes aux résultats), son canon en direction des cibles. Elle est mise en sécurité en attendant que l'athlète soit prêt à s'en servir (préparation des munitions, des cibles, salutations, lecture des infos …).

 

Pendant le tir.

 

Le canon de l'arme doit être, en toute circonstances, dirigé vers les cibles ou la butte de tir.

Avant qu'un athlète, un arbitre, ou une autre personne ne se déplace en avant de la ligne de tir, les armes doivent être mises en sécurité (drapeau).

Pendant qu'une ou des personnes se trouvent en avant de la ligne de tir, il est interdit :

de toucher son arme, son chargeur, d'approvisionner le chargeur

Pendant le tir, il est obligatoire de porter un système de protection auditif (+ lunettes parfois).

Des exercices de visée et de tir à sec peuvent être effectués, en direction des cibles ou de la butte, et si aucune personne ne se trouve en avant de la ligne de tir.

 

Lors d'une pause (s'asseoir sur sa chaise), l'athlète met son arme en sécurité (drapeau).

S'il doit s'éloigner momentanément de son arme, il la met en sécurité et prévient un responsable afin que celui-ci surveille son arme (une arme ne doit jamais être seule sans surveillance).

Quand les athlètes vont aux résultats, un responsable (du club ou désigné par les athlètes présents) reste sur le pas de tir afin de surveiller les armes et le matériel.

En cas de dysfonctionnement, de contrôle ou de réparation, l'arme doit être mise en sécurité, puis transportée dans un local prévu pour y être réparée.

 

En fin de tir.

 

Avant d'être rangée, l'arme doit être mise en sécurité et contrôlée.

 

NB : Des drapeaux de sécurité doivent pouvoir être fournis aux athlètes qui n'en ont pas afin de répondre aux conditions de mise en sécurité de leurs armes.

flèche haut



Créer un site
Créer un site